douce


douce

doucedoux

douce nom féminin Familier. En douce, en cachette, sans se faire remarquer, avec discrétion : Il a filé en douce.douce (expressions) nom féminin Familier. En douce, en cachette, sans se faire remarquer, avec discrétion : Il a filé en douce.doux, douce adjectif (latin dulcis) Qui produit une sensation agréable au toucher : Le doux contact de la soie. Qui procure une sensation agréable au goût ; suave : Le miel est doux. Qui n'a rien de trop intense, de violent ou d'accentué : Une douce chaleur. Qui n'est ni brusque ni saccadé, qui se passe sans heurts, sans à-coups : Un démarrage très doux. Qui procure un sentiment d'agréable contentement : Évoquer de doux souvenirs. Qui est sans violence, sans agressivité, sans méchanceté : Ce chien est très doux. Un regard doux. Conciliant, gentil : Un père très doux avec ses enfants. Léger : Un châtiment trop doux. Se dit d'une science, d'une technique qui utilise des moyens naturels qui ne forcent pas la nature : Médecine douce. Se dit de techniques, de formes de production d'énergie, etc., qui sont peu polluantes, respectent l'environnement et ne donnent pas lieu à des installations gigantesques. Métallurgie Se dit d'un métal malléable, ductile, peu dur et non fragile. Œnologie Se dit du vin qui contient une certaine quantité de sucre et qui présente un goût suave. Phonétique Se dit d'une consonne dont l'articulation est réalisée avec une tension musculaire moins importante que la partenaire forte ou dure. (Les consonnes voisées sont généralement douces.) ● doux, douce (expressions) adjectif (latin dulcis) Eau douce, qui n'est pas salée ou qui n'est pas calcaire. Folie douce, léger dérèglement mental n'aboutissant à aucune violence. Terre douce, sol de limon, dans la partie nord de la France. Lime douce, lime à denture fine. Drogue douce, drogue n'entraînant ni dépendance physique ni nécessité d'augmenter les doses pour retrouver le même effet. ● doux, douce (synonymes) adjectif (latin dulcis) Qui produit une sensation agréable au toucher
Synonymes :
- délicat
- satiné
Contraires :
- rêche
Qui procure une sensation agréable au goÛt ; suave
Synonymes :
- sucré
Contraires :
- âcre
- âpre
- épicé
- poivré
- relevé
- salé
Qui n'a rien de trop intense, de violent ou d'accentué
Synonymes :
- clément
- tempéré
Contraires :
- brûlant
- étouffant
Qui n'est ni brusque ni saccadé, qui se passe sans...
Synonymes :
Contraires :
Qui procure un sentiment d'agréable contentement
Contraires :
- dur
- pénible
Qui est sans violence, sans agressivité, sans méchanceté
Synonymes :
- agréable
Contraires :
- agité
- épuisant
- trépidant
- troublé
Conciliant, gentil
Synonymes :
- bon
- posé
Contraires :
- acariâtre
- emporté
Léger
Synonymes :
- modéré
doux, douce nom Personne douce, tendre, non violente. ● doux, douce (expressions) nom Mon doux, ma douce, terme de tendresse à l'égard de quelqu'un.

doux, douce
adj., adv. et n.
rI./r adj.
d1./d D'une saveur peu prononcée ou sucrée. Doux comme le miel.
Eau douce, qui n'est pas salée (par oppos. à l' eau de mer et à eau dure).
d2./d Agréable aux sens. Une lumière douce. Une peau douce. Une chaleur douce.
d3./d Modéré. Une pente douce. Cuire qqch à feu doux.
d4./d Qui fait naître un sentiment, une émotion agréable. De doux souvenirs.
d5./d Qui n'est pas agressif; clément, affable; qui dénote le calme, la bienveillance. Une physionomie douce.
|| (Nouv.-Cal.) Bétail doux, domestiqué. (V. adoucir.)
d6./d Qui utilise des ressources, des moyens naturels. énergie douce. Médecine douce.
d7./d TECH Métal doux, ductile et malléable.
d8./d La taille-douce: l'art de la gravure en creux (burin, pointe sèche).
rII./r adv.
d1./d Loc. Filer doux: se soumettre sans résister.
d2./d Loc. adv. Tout doux: très doucement.
d3./d Loc. adv. Fam. En douce: à l'insu d'autrui.
rIII/r n.
d1./d n. m. Ce qui est doux; ton doux. Passer du grave au doux.
d2./d Personne douce. Heureux les doux!
————————
douce
n. f. (Haïti) Confiserie à base de lait et de sucre (ou de sirop de canne), parfois parfumée avec de la noix de coco, des cacahuètes ou de l'ananas.

doux, douce [du, dus] adj., adv. et n.
ÉTYM. 1080, dulz; du lat. dulcis « doux, suave », et, au fig., « agréable, charmant, aimé ».
———
I Adj.
A Domaine de la sensation.
1 Après le nom, en épithète. Qui a un goût faible ou sucré (opposé à amer, acide, fort, piquant, relevé, salé, etc.). || Le sucre est doux. || Doux comme le miel. || Amandes, oranges, pommes douces. || Piment doux. || Moutarde douce. || Beurre doux, non salé. || Un plat doux : un mets sucré. || Trop doux, doux et écœurant. Douceâtre, doucereux, écœurant, fade, liquoreux, mielleux, sirupeux. || Sauce trop douce, qui manque d'assaisonnement. || Rendre doux, plus doux. Adoucir, édulcorer.
1 C'est son breuvage le plus doux.
Racine, Esther, III, 3.
2 La coupe la plus douce apporte l'amertume,
Sauf la coupe du vallon bleu qu'emplit la brume
Comme d'un lait que boit l'Aurore à son réveil.
Francis Jammes, Sonnets, in Choix de poèmes, p. 247.
Eau douce, non salée.Marin d'eau douce (→ 2. Marin, cit. 6).
Spécialt. Sucré. || Patate douce.Vin doux : moût; vin naturellement sucré (opposé à sec). || Champagne doux, sucré (opposé à brut).
2 Plutôt après le nom. Agréable au toucher par son caractère lisse, souple (opposé à dur, rugueux, violent). Lisse, moelleux, soyeux. || Peau douce. Fin, satiné, uni, velouté. || Étoffe, laine douce. || Poils doux. || Brosse douce. Souple.Lit, matelas très doux. Douillet, moelleux, mollet, mou. || Un doux oreiller. Mol. || Voiture douce, bien suspendue. Confortable.Antéposé. Littér. || Douce caresse, doux chatouillement.
3 (…) il tenait la main d'Antoine familièrement enfermée entre les siennes, qui étaient douces et potelées comme des mains de femme.
Martin du Gard, les Thibault, t. I, p. 181.
3 Après le nom. Qui épargne les sensations violentes, désagréables (se dit du temps, du climat). || Un temps doux et agréable. || Il fait doux et tiède. || Un doux zéphyr; une brise douce. Faible. || Température douce, douce chaleur. Modéré. || Cette année, l'hiver a été doux, plutôt doux. Clément.
4 Un temps doux. Le vent, faible et chaud, nous venait du Sud. Il amollissait l'air.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 159.
4 Avant ou après le nom. Peu sonore et agréable à l'ouïe. Caressant, charmant, enchanteur, harmonieux, mélodieux, suave.Antéposé. Littér. || Doux accents; doux murmures. Léger. || De doux accords, une douce musique ( Amabile, dolce, piano). || Les douces rumeurs de la nature; les douces harmonies du soir (→ 2. Calme, cit. 1).Postposé. || Musique douce. || Voix douce. || L'italien est une langue douce, douce à l'oreille. Musical. || Des inflexions de voix très douces, une intonation douce.
5 Un beau visage est le plus beau de tous les spectacles; et l'harmonie la plus douce est le son de voix de celle que l'on aime.
La Bruyère, les Caractères, III, 10.
6 C'était une musique très harmonieuse, la voix fraîche de Gaud alternait avec celle de Yann qui avait des sonorités douces et caressantes dans des notes graves.
Loti, Pêcheur d'Islande, IV, I, p. 225.
Fig. || Éloquence douce. || Parler d'un ton doux (→ Un mot pas plus haut que l'autre).Doux propos; douces paroles : paroles obligeantes, flatteuses ( Mielleux).
7 Ainsi dans les dangers qui nous suivent en croupe,
Le doux parler ne nuit de rien.
La Fontaine, Fables, III, 12.
Phonét. || Consonnes douces, dont l'articulation n'exige qu'une faible tension musculaire (contr. : consonne dure). || Les consonnes sonores sont en général douces (ex. : B, G, D).Gramm. grecque. || Esprit doux : en grec, signe indiquant que l'initiale vocalique n'est pas aspirée (’).
5 Après le nom. Agréable à l'œil, à la vue. || Lumière douce. Pâle, tamiser (p. p. adj.); → Atténuer, cit. 10. || Couleur douce. Clair. || Reflets doux; nuances, teintes douces. || Les courbes de ce dessin sont douces.
8 Mais à peine entrée dans la haute pièce sévère et drapée, la clarté joyeuse du ciel s'atténuait, devenait douce, s'endormait sur les étoffes, allait mourir dans les portières (…)
Maupassant, Fort comme la mort, p. 1.
6 Avant ou après le nom. Agréable à l'odorat. || Doux parfums. Délicat, suave. || Douces odeurs; odeurs douces (à l'odorat).
9 (…) de douces odeurs sombres et tenaces, qui demeuraient longtemps attachées aux paumes.
Colette, la Chatte, p. 103.
B Domaine psychique, abstractions…
1 Souvent antéposé. Fig. Qui procure un agrément calme et délicat. Agréable, délicat, délicieux, exquis. || Doux sentiments. || Douces sensations. || Une douce émotion (→ Battre, cit. 61). || Doux charme. || Douce attente. || Espoir bien doux. || Douce nouvelle. || Doux souvenir. Attendrissant. || Doux pays. || La solitude lui est douce. || Douce tranquillité. || Une douce vengeance.Se faire une douce violence. || Il est doux de pardonner. || Il me sera bien doux de vous revoir. || La douce chaleur d'un cœur affectueux (→ Déborder, cit. 5). || Qu'il est doux de ne rien faire ! || Doux repos; doux sommeil. || Passer des jours bien doux. Couler (se la couler douce; cit. 33 et supra). || Mener une vie douce. Calme, doré, douillet, facile, indolent, mol, paisible, serein, tranquille; dolce vita. || Il a eu la vie douce. || Douces habitudes. || Douces manies. || Douces pensées (→ Apaiser, cit. 21).Vx (langue class.). || Doux liens. || Douces chaînes. Amoureux.
10 Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux (…)
La Fontaine, Fables, VII, 10.
11 Qu'un ami véritable est une douce chose !
La Fontaine, Fables, VIII, 11.
12 Eh ! Monsieur, mon cher maître, il est si doux de vivre !
On ne meurt qu'une fois, et c'est pour si longtemps !
Molière, le Dépit amoureux, V, 3.
13 Et tout ingrat qu'il est, il me sera plus doux
De mourir avec lui que de vivre avec vous.
Racine, Andromaque, IV, 3.
14 Les feux de l'aurore ne sont pas si doux que les premiers regards de la gloire.
Vauvenargues, Réflexions et Maximes, 375.
15 Cependant il est doux de respirer encore
Cet air du ciel natal où l'on croit rajeunir.
Lamartine, Harmonies…, III, IV.
16 Qu'il est doux d'être au monde, et quel bien que la vie !
Tu le disais ce soir par un beau jour d'été.
A. de Musset, Poésies nouvelles, À Alfred T., Sonnet.
17 (…) les plus doux instants pour deux amants heureux,
Ce sont les entretiens d'une nuit d'insomnie,
Pendant l'enivrement qui succède au plaisir.
A. de Musset, Premières Poésies, « La coupe et les lèvres », II, 3.
18 Je veux dormir ! dormir plutôt que vivre !
Dans un sommeil aussi doux que la mort (…)
Baudelaire, Épaves, Pièces condamnées, « Le Léthé ».
19 Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.
Verlaine, Romances sans paroles, « Aquarelles », Green (→ Cœur, cit. 74).
20 Il m'est doux de vivre en pensée les jours qu'il vivait (…)
France, le Petit Pierre, XXXIII, p. 236.
21 Mais gardez-moi un peu d'amitié dans votre colère, un souvenir aigre et doux, comme ces temps d'automne où il y a du soleil et de la bise.
France, le Lys rouge, XXI, p. 161.
22 (…) c'est doux, la nuit, de regarder le ciel. Toutes les étoiles sont fleuries.
Saint-Exupéry, le Petit Prince, XXVI, p. 86.
Doux à… (suivi de l'inf.) :
23 Affaissant sous son poids un énorme oreiller
Un beau corps était là, doux à voir sommeiller (…)
Baudelaire, Poèmes divers, « Le goinfre ».
2 Après le nom. Qui n'a rien d'extrême, d'excessif. Faible, modéré.
a Concret. || Montée douce. || Escalier doux, dont les degrés ne sont pas rudes à gravir. || Descente en pente douce.Feu doux, donnant une chaleur modérée. || Cuire à feu doux, à petit feu.
b Prix doux : prix modéré. || Acheter au prix doux, (1859, in D. D. L.) dans les prix doux, bon marché.
24 (…) je pourrai vous procurer deux juments harnachées dans les prix doux.
Sartre, les Mouches, I, 6.
c Qui ne contraint pas péniblement. || Lois douces. Clément, indulgent. || Administration douce. || Le service y est doux. Facile, plaisant. || Châtiment, supplice trop doux. Anodin, bénin. || Une mort douce.Antéposé. || De doux reproches. || Douce gaieté. || Douce plaisanterie.
25 Il est des moyens doux pour nous satisfaire; il en est de violents et de sanglants (…)
Molière, Dom Juan, III, 4.
26 Il ne faut jamais hasarder la plaisanterie même la plus douce et la plus permise qu'avec des gens polis ou qui ont de l'esprit.
La Bruyère, les Caractères, V.
d (D'après l'angl. soft). || Drogues douces.
e Qui agit sans brutalité, sans effets secondaires néfastes sur le milieu considéré (environnement; organisme) et selon les voies tenues pour les plus naturelles. || Technologies douces, qui ne portent pas atteinte à l'environnement, au milieu. || Les énergies douces : les sources d'énergie non polluantes (vent, marées, etc.), opposées aux sources d'énergie telles que le pétrole, la fission nucléaire, etc.Médecines douces (phytothérapie, acupuncture, homéopathie, etc.).
3 (Personnes; entités humaines). Qui ne heurte, ne blesse personne, n'impose rien, ne se met pas en colère. Affable, aimable, amène, angélique, bénin (cit. 2 et 7), bienveillant, bon, bonasse, bonhomme, calme, clément (cit. 1), complaisant, conciliant, coulant, débonnaire, doucet, faible, gentil, humain, indulgent, liant, malléable, paisible, paterne, patient, souple, tolérant, traitable. || Un homme doux (→ Crème, cit. 2). || Caractère, naturel doux (→ Autant, cit. 28). || Humeur douce. || Jeune fille chaste et douce. || Elle est douce comme une colombe (→ Accort, cit. 3).Doux comme un agneau, comme un mouton (cit. 13). Inoffensif. || Cet enfant est doux. Docile, maniable, obéissant, sage, soumis, souple. || Rendre doux, docile. Adoucir, apprivoiser, discipliner, dompter, dresser, radoucir. || Doux comme une fille.
27 Votre petit Allemand (…) est beau comme un ange, et doux et honnête comme une pucelle.
Mme de Sévigné, Lettres, 585, 7 oct. 1676.
28 Pour elle, quoique Dieu l'ait faite douce et tendre (…)
A.-F. Arvers, Sonnet.
29 Ceux-là seuls sont doux à autrui qui sont doux à eux-mêmes.
France, le Petit Pierre, I, p. 12.
30 Elle était aussi douce, polie et pure que peut l'être la créature humaine.
Valery Larbaud, Amants…, p. 16.
T. d'affection. || Mon doux ami (cf. au moyen âge, Beau doux ami).
(Animaux). Qui n'est pas méchant. || Un chien doux et caressant. || Une monture douce, douce comme un ange (→ 1. Mule, cit. 1).
31 Ni loups ni renards n'épiaient
La douce et l'innocente proie.
La Fontaine, Fables, VII, 1.
32 Dans la journée, elles sont douces comme des moutons; à mesure que l'heure de boucler approche, c'est à qui des deux ne restera pas dans le panier grillé (…)
Colette, la Paix chez les bêtes, « Chiens savants ».
4 Par ext. Qui dénote de la douceur, de la bienveillance. || Air doux. Gentil. || Physionomie douce. || Doux visage. Beau, gracieux. || Un doux sourire (→ Déplaisir, cit. 2). || Un doux regard. Affectueux, aimant, câlin, caressant, tendre. || Avoir des manières douces ( Chatte). || Mœurs douces. Paisible. — ☑ Folie douce (par oppos. à furieuse).
33 Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire (…)
Hugo, les Feuilles d'automne, XIX, « Lorsque l'enfant paraît ».
34 Ses yeux doux et farouches brillaient sous un voile magnifique de longs cils noirs (…)
France, Histoire comique, IX, p. 143.
35 (…) c'est une femme rude, épaisse, membrue comme un homme. Rien de doux, ni même de son sexe.
André Suarès, Trois hommes, « Pascal », II, p. 21.
Spécialt. Amoureux, passionné. || De douces déclarations. || Doux reproches. — ☑ Loc. Faire les yeux doux : regarder amoureusement (→ fam. et péj. Faire des yeux de carpe pâmée, rouler des yeux…). — ☑ Un billet doux, galant.Vx. Le doux penchant.
C Techn. Vx. || Minerai doux, qui se fond aisément. || Mine douce.Mod. Se dit d'un métal, d'un alliage très malléable et qui a une grande capacité de déformation à froid. || Fer doux : fer pur, peu cassant, employé dans la fabrication des électro-aimants (par oppos. à fer aigre). || Acier doux.Lime douce, qui mord légèrement et en surface. || Taille douce. Taille.
35.1 (…) l'essieu de ma calèche casse net. C'est ma faute : je m'étais bien promis que si jamais j'avais une calèche à moi, je ferais forger sous mes yeux un bel essieu avec six barres de fer doux (…)
Stendhal, Mémoires d'un touriste, I, p. 28.
———
II Adv.
1 Loc. Filer doux : se soumettre, obéir humblement sans opposer de résistance. || Avec lui, il faut filer doux.
36 Je filai doux, et souscrivis à toutes tes exigences (…)
F. Mauriac, le Nœud de vipères, I, VII, p. 86.
Vx. Avaler qqch. doux comme lait. Avaler.
2 Loc. adv. Vx ou plais. Tout doux, se disait familièrement pour inviter au calme, à la modération. Doucement.
37 Mon Dieu ! tout doux : vous allez d'abord aux invectives. Est-ce que nous ne pouvons pas raisonner ensemble sans nous emporter ?
Molière, le Malade imaginaire, I, 5.
38 Tout doux ! vous suivez trop votre amoureuse envie,
Et vous ne devez pas vous tant passionner.
Molière, Tartuffe, IV, 7.
tableau Principales interjections.
3 (1884). Loc. fam. En douce : sans bruit, avec discrétion. || Il a fait ça en douce. || Partir en douce (cf. Filer à l'anglaise).En douce, il a réussi mieux que tout le monde (cf. Sans en avoir l'air).
4 Vx, fam. À la douce : doucement.
———
III N.
1 N. m. Ce qui est doux. || Préférer le doux.(1805). Liqueur douce.Prendre du sec (du vin sec) plutôt que du doux.
Le doux : le ton doux.
39 Heureux qui, dans les vers, sait d'une voix légère
Passer du grave au doux, du plaisant au sévère !
Boileau, l'Art poétique, I.
40 (Le rossignol) saute du grave à l'aigu, du doux au fort (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme, I, V, V.
Littér. Douceur.
41 Je voulais le doux de la tendresse, le chaud de la maison, le confortement de l'appui, le repos de la répétition.
Claude Roy, Nous, p. 142.
2 N. m. et f. (Personnes). || C'est un doux.Faire la douce : affecter une fausse douceur.Heureux les doux, les débonnaires.
Fam. (T. d'affection). || Ma douce.Fam. || Il va voir sa douce, son amie, sa fiancée. → Sa blonde.
CONTR. Acide, âcre, aigre, amer, âpre, corsé, épicé, relevé, salé, sur. — Bruyant, criard; ardu, coriace, raboteux, rugueux. — Abrupt, escarpé, fatigant, pénible. — Acerbe, acariâtre, acrimonieux, arrogant, austère, bourru, brutal, cruel, direct, dur, emporté, entier, exalté, farouche, féroce, furibond, hargneux, impitoyable, implacable, inclément, inexorable, inflexible, inhumain, insensible, intraitable, irascible, revêche, rigoriste, rigoureux, rude, sévère, violent.
DÉR. Douçain, douceâtre, doucement, doucet, doucin, doucine, doucir.
COMP. Adoucir, aigre-doux, douce-amère (n. f.), doux-amer (adj.).V. Doudou, doudoune.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Douce — Douce, a. [F. doux, masc., douce, fem., sweet, fr. L. duleis sweet.] 1. Sweet; pleasant. [Obs.] [1913 Webster] 2. Sober; prudent; sedate; modest. [Scot.] [1913 Webster] And this is a douce, honest man. Sir W. Scott. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • douce´ly — douce «doos», adjective. 1. Scottish. quiet; steady; modest: »A douce woman she was, civil to the customers (Scott). 2. Obsolete. sweet; pleasant …   Useful english dictionary

  • douce — douce; douce·pere; douce·ly; …   English syllables

  • douce — ubøj. adj. (dæmpet); douce farver …   Dansk ordbog

  • douce — [do͞os] adj. [ME < OFr, fem. of douz < L dulcis: see DULCET] 1. Obs. pleasant or hospitable 2. Scot. sedate; sober …   English World dictionary

  • douce — (dou s ) s. f. Terme de métallurgie. Mine douce de fer. ÉTYMOLOGIE    Doux. doux, douce (do , dou s ; l x se lie : dou z et poli) adj. 1°   Dont la saveur est agréable, qui n a rien de rude. Amande, orange douce. Pomme douce. •   Contre la maxime …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Douce — Doux Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour le patronyme Ledoux en un seul mot, voir Ledoux …   Wikipédia en Français

  • Douce —    Drame de Claude Autant Lara, avec Odette Joyeux (Douce), Roger Pigaut (Fabien), Madeleine Robinson (Irène), Marguerite Moreno (Mme de Bonafé), Jean Debucourt (M. de Bonafé), Gabrielle Fontan (Estelle), Roger Blin (l homme du théâtre).… …   Dictionnaire mondial des Films

  • douce — aigre douce douce taille douce …   Dictionnaire des rimes

  • doucé — (entrée créée par le supplément) (dou sé) s. m. Sorte d émeri. •   Au bout de quelque temps [dans le polissage des lentilles], on remplace le premier émeri par un plus fin, en descendant toute la gamme de ceux ci pour arriver à un émeri presque… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré